• poèsie d'hiver

     

    Neige

    Il pleut du silence,

     Des petits flocons,

     Tout un blanc silence

     Sur notre maison.

     Il pleut de la danse

     Et des tourbillons,

     Une douce danse

     De blancs papillons.

     Il pleut de la chance

    Pour tous les garçons

     Qui feront dimanche

     Un bonhomme rond.

     Monique Hion

     

     

    La neige au village

     

     

    Lente et calme, en grand silence,
    Elle descend, se balance
    Et flotte confusément,
    Se balance dans le vide,
    Voilant sur le ciel livide
    L'église au clocher dormant.

     

    Pas un soupir, pas un souffle,
    Tout s'étouffe et s'emmitoufle
    De silence recouvert...
    C'est la paix froide et profonde
    Qui se répand sur le monde,
    La grande paix de l'hiver.

     

    Francis Yard (1976-1947)
    Le bonhomme de neige
    Savez-vous qui est né
    Ce matin dans le pré ?
    Un gros bonhomme tout blanc !
    Il est très souriant
    Avec son ventre rond
    Ses yeux noirs de charbon
    Son balai menaçant
    Et son chapeau melon.
    Le soleil a brillé,
    À midi dans le pré,
    Je n'ai rien retrouvé ...
    Le bonhomme a filé !
    Jason Émond

    Le bonhomme de neige

    Au nord de la Norvège
    Vit un bonhomme de neige.
    Il n'a pas peur de fondre,
    Là-bas, la neige tombe
    Pendant de très longs mois,
    Il y fait toujours froid.

    Et le bonhomme de neige,
    Bien assis sur son siège,
    Regarde les flocons
    Voler en tourbillons.

    Sais-tu ce que j'en pense ?
    Il a bien de la chance
    Pour un bonhomme de neige
    D'habiter la Norvège.

    Corinne Albaut



    Le bonhomme de neige
    Un jour, un bonhomme de neige
    Eut envie de voyager.
    Il prit sa belle écharpe beige
    Et son bâton de noisetier.
    A peine arrivé en Afrique,
    Il se sentit très fatigué.
    Il fut piqué par un moustique
    À l'ombre d'un grand cocotier.
    Il fut pris d'une forte fièvre
    Et soudain se mit à trembler,
    Comme tremblent lapins et lièvres
    Quand la chasse va commencer.
    Il transpirait à grosses gouttes,
    Il fondait de la tête aux pieds ...
    Albert Atzenwiler

    Le bonhomme de neige

    Les enfants du pays m'ont fait naître un beau soir
    Au milieu de leurs cabrioles.
    Dans ma bouche sans dents, les passants ont pu voir
    La pipe du maître d'école !

    Un béret sur ma tête, posé de guingois,
    Dandine son pompon de laine.
    Mes yeux au noir regard sont des charbons de bois
    Et mes mains de pauvres mitaines.

    Puis, dans leur folle ronde, ils ont ri de mon nez
    Taillé dans une grosse pomme ;
    Mais, me voyant pleurer, ils ont dit, chagrinés :
    « Il fond déjà, le vieux bonhomme ! »

    Odette Casadesus



    Chanson pour les enfants l'hiver 
    Dans la nuit de l'hiver
    Galope un grand homme blanc
    C'est un bonhomme de neige
    Avec une pipe en bois,
    Un grand bonhomme de neige
    Poursuivi par le froid.
    Il arrive au village.
    Voyant de la lumière
    Le voilà rassuré.
    Dans une petite maison
    Il entre sans frapper ;
    Et pour se réchauffer,
    S'assoit sur le poêle rouge,
    Et d'un coup disparaît.
    Ne laissant que sa pipe
    Au milieu d'une flaque d'eau,
    Ne laissant que sa pipe,
    Et puis son vieux chapeau.
    Jacques Prévert

    Le printemps reviendra

    Hé oui, je sais bien qu'il fait froid,
    Que le ciel est tout de travers;
    Je sais que ni la primevère
    Ni l'agneau ne sont encor là.

    La terre tourne ; il reviendra,
    Le printemps, sur son cheval vert.
    Que ferait le bois sans pivert,
    Le petit jardin sans lilas ?

    Oui, tout passe, même l'hiver,
    Je le sais par mon petit doigt
    Que je garde toujours en l'air...

    Maurice Carême (1899-1978) - "En Sourdine" (1964)

    Fantaisie d’hiver
    Le nez rouge, la face blême,
    Sur un pupitre de glaçons,
    L'Hiver exécute son thème
    Dans le quatuor des saisons.
    Il chante d'une voix peu sûre
    Des airs vieillots et chevrotants;
    Son pied glacé bat la mesure
    Et la semelle en même temps;
    Et comme Haendel, dont la perruque
    Perdait sa farine en tremblant,
    Il fait envoler de sa nuque
    La neige qui la poudre à blanc.
    Théophile Gautier

    En hiver la terre pleure

    En hiver la terre pleure ;
    Le soleil froid, pâle et doux,
    Vient tard, et part de bonne heure,
    Ennuyé du rendez-vous.

    Leurs idylles sont moroses.
    - Soleil ! aimons ! - Essayons.
    O terre, où donc sont tes roses ?
    - Astre, où donc sont tes rayons ?

    Il prend un prétexte, grêle,
    Vent, nuage noir ou blanc,
    Et dit : - C'est la nuit, ma belle !
    - Et la fait en s'en allant ;

    Comme un amant qui retire
    Chaque jour son coeur du noeud,
    Et, ne sachant plus que dire,
    S'en va le plus tôt qu'il peut.

    Victor Hugo



    Bonjour monsieur l'Hiver
    - Hé ! bonjour monsieur l'Hiver !
    Ça faisait longtemps...
    Bienvenue sur notre terre,
    Magicien tout blanc.
    - Les montagnes t'espéraient ;
    Les sapins pleuraient ;
    Les marmottes s'indignaient ;
    Reviendra-t-il jamais ?
    - Mes patins s'ennuyaient ;
    Mes petits skis aussi ;
    On était tous inquiets ;
    Reviendra-t-il jamais ?
    - Hé ! bonjour monsieur l'Hiver !
    Ça faisait longtemps ...
    Bienvenue sur notre terre,
    Magicien tout blanc.
    Patrick Bousquet


     

     

    « poèsie d'automnepoèsie de printemps »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :